Soirée du 29 octobre

Souper Haïtien

Convivialité et solidarité pour cette nouvelle édition !

Le 29 octobre dernier dans la salle paroissiale de Saignelégier, s'est tenu le traditionnel repas haïtien du Cochon Créole. 60 personnes ont répondu présentes dans un climat chaleureux. Elles étaient heureuses de se retrouver et  d'échanger. Le repas a été couronné de succès.

Soupe à la courge méthode antillaise-poulet en sauce  , riz, haricots noirs et bananes pesées-gâteau à la patate  douce accompagné de glace exotique.

Jean-Paul Walker a notamment  retracé depuis la mi-août tout ce qui s'est passé ici et à Haïti.

Suite aux articles de journaux régionaux des réponses rapides et favorables  ont permis à l'association de récolter 12'500 CHF. Secours de nos fidèles donateurs, mais également de nombreuses personnes « inconnues » d’ici et d’ailleurs (abonnées aux journaux ?) de dons anonymes dans la boîte aux lettres.

Les articles de journaux ont paru à la mi-août, avant la fin du mois, nous avons pu envoyer 8000 $US à nous partenaires locaux. Le solde sera versé tout prochainement.

Cette somme a servi à acheter des aliments de première nécessité et des médicaments.

                                        

Ces marchandises ont été acheminées par Les Petits Frères de Ste-Thérèse et les membres de l’association ASPI dans les zones reculées des départements de la Grande Anse (Commune de Jérémie) et du Sud (Commune de Les Cayes).

L’association ASPI, composée de personnel de santé, s’est également chargée d’apporter les médicaments et d’assurer les premiers soins aux blessés.

Ces endroits, éloignés des principales agglomérations n’ont pas bénéficié des aides d’urgence au même titre que les citadins vu leur localisation.

L’argent récolté a permis de parer au plus urgent en donnant riz, pâtes, huile pois et eau à de nombreuses familles. Cette aide a permis de venir en aide aux plus démunis.

Suite au tremblement de terre, la situation globale du Sud d’Haïti s’est détériorée et laisse craindre un manque alimentaire sur le moyen et long terme.

 

                [  

Actuellement, « c’est une vraie bataille pour la survie » comme nous l’indique Frère Lozama, des PF, qui gère la distribution dans l’arrière-pays de la ville des Cayes.

                                        

Un très grand MERCI à tous les donatrices et donateurs connus ou inconnus qui, par leur générosité, ont permis que « le sourire reste un peu sur le visage des paysans » du Sud d’Haïti.

Merci aux élèves d'une classe de l'école secondaire des Breuleux !

Solidaires, engagés et super motivés !

 

Retour